La Provence est réputée pour son paysage d’une beauté à couper le souffle. Toutefois, elle fait aussi parler d’elle à travers le monde, grâce à ses vins de haute qualité. Le vignoble provençal s’étend sur environ 200 km, touchant les départements comme le Var, les Bouches-du-Rhône ainsi qu’une partie des Alpes-Maritimes. Un paysage exceptionnel, un climat favorable et un sol idéal constituent des atouts qui motivent les producteurs de vins de la région. Le territoire viticole profite chaque année de 2800 heures de soleil. Les précipitations peuvent atteindre 900 mm, selon les statistiques. Les vents, dont le Mistral, rafraîchissent le vignoble tout en les protégeant des risques liés à l’humidité.

Les cépages blancs typiques de la région

Les vins de Provence sont fabriqués à partir de types de raisins ou cépages variés. Pour du vin blanc, les viticulteurs ont recours aux raisins tels que :

  • le Rolle : un cépage assez courant en Provence. Il apprécie particulièrement le climat chaud de la région. Il dispose d’un goût savoureux. Il favorise la finesse et l’équilibre du vin tout en apportant du gras. Le Rolle donne à vos vins des parfums d’amande, d’agrume, de poire et de fenouil
  • l’Ugni Blanc : ce cépage permet d’aboutir à du vin fruité d’une grande finesse. Il est utilisé pour la fabrication de vins clairs. Il peut aussi être utilisé pour sa capacité à donner une touche de fraîcheur au vin, notamment lorsqu’il est combiné avec d’autres types de raisins
  • la Clairette : il est utilisé dans la fabrication de vins aromatiques et bouquetés. Ce cépage offre des parfums de tilleul, de fenouil et de fruits à chair blanche
  • le Sémillon : il donne du parfum de miel, de fleurs blanches, d’abricot et de noisette. Pour apporter de la rondeur, du gras et une puissance aromatique adaptée au vin, le Sémillon est à utiliser en petite quantité.
  • le Grenache blanc : ce cépage d’origine espagnol est l’ingrédient secret pour la production de vins blancs à la fois onctueux, corsés et opulents. Ce type de vin se caractérise par une bonne longueur et un faible taux d’acidité. Vous reconnaitrez les parfums de fleurs blanches, de melon, de pêche avec des notes anisées
  • le Bourboulenc : souvent combiné avec d’autres raisins blancs. Son rôle est d’apporter une touche de rondeur, de finesse ainsi que des parfums d’agrumes et de fleurs

Le Grenache noir, un cépage emblématique des vins rouges et rosés

Les vins rouges et rosés de Provence figurent parmi les plus appréciés en France. Pour la fabrication de ce type de vin, un cépage spécifique est utilisé : le Grenache noir. La plante dispose d’une importante résistance à la sécheresse et au vent. Ce cépage est utilisé pour donner au vin de l’ampleur, du gras et de la puissance. Il génère des parfums différents pour les vins jeunes et les vins évolués.

En plus de grenache noir, les autres cépages utilisés pour les vins rouges et rosés sont : la syrah, le cinsault, le tibouren, le mourvèdre, le carignan et le cabernet sauvignon.

Les vins de Provence en chiffres

Les vignobles de Provence fournissant des vins AOC représentent 27 000 hectares. Grâce au travail de plus de 600 producteurs, la production annuelle s’élève à 170 millions de bouteilles. Les vins AOC de Provence sont classés en trois catégories : les vins blancs, les vins rouges et les vins rosés. 38 % des vins rosés AOC d’origine française sont fabriqués en Provence. Ces produits représentent 5,6 % des vins rosés proposés dans le monde entier.

Ce type de vin profite d’une notoriété particulièrement élevée dans l’Hexagone. En effet, 75 % des restaurants proposent au moins un vin rosé de Provence à leurs clients. À noter que 20 500 hectares du territoire viticole de Provence sont destinés à la fabrication des vins connus sous l’appellation « côte de Provence ».

Vins de Provence : conservation

La durée de conservation des vins de Provence dépend du type de produit : vin blanc, rouge ou rosé. Les vins rosés peuvent être conservés jusqu’à 4 ans au maximum. Par contre, les vins blancs et les rouges sont parfaits pour de longues années à la cave. Les vins blancs de Provence sont conservables entre 10 et 15 ans, tandis que les vins rouges de la région, selon le millésime, vous réservent de belles saveurs, même après 20 ou 25 ans dans une cave dédiée.

Articles récents